Le marché de la téléphonie mobile en Afrique est en pleine explosion : si en 1995 on ne comptait qu’un portable pour 1000 personnes sur le continent, on en compte aujourd’hui plus de 1 pour 2 personnes. Cet outil technologique est multi-usage : au-delà d’être un moyen de communication, il remplit pour les Africains de nombreuses fonctions complémentaires (paiement à distance, santé, exercice de la citoyenneté, etc.). Il participe au désenclavement des populations, tant géographique que culturel.

Découvrez cet entretien exclusif avec Hélène Quénot-Suarez, chercheur à l’Ifri, spécialiste de l’émergence des classes moyennes en Afrique.

Vidéo Hélène Suarez Téléphonie

Publicités