Le nouveau numéro de L’Afrique en Questions (n°52/2020) vient de paraître ! Il s’agit d’un édito consacré à la politique de l’Arabie Saoudite en Afrique. En effet, face à la montée en puissance diplomatique du Qatar, le Royaume cherche activement à consolider ses réseaux et ses intérêts sur le territoire africain.

Ainsi, Benjamin Augé, chercheur associé à l’IFRI et rédacteur en chef de la lettre d’information Africa Energy Intelligence, nous livre une fine analyse des enjeux et des objectifs de la politique étrangère saoudienne. Malgré des investissements économiques encore peu importants en Afrique, l’Arabie arrive à maintenir son influence sur le continent à travers des fonds consentis sous forme de prêts ou de dons à de nombreux pays africains. Surtout, la présence des Lieux saints de l’islam à La Mecque et à Médine et la venue de millions de pèlerins chaque année pour le hadj confère au Royaume un aura politique et symbolique prépondérant.

 

Résultat de recherche d'images pour "arabie saoudite lieu saint"

 

Ainsi, ce nouveau numéro de l‘Afrique en Questions apporte un éclairage essentiel sur les priorités, les forces et les faiblesses de la diplomatie saoudienne en Afrique. S’appuyant sur un réseau de diplomates expérimentés et ancrés en Afrique depuis plus de cinq décennies, l’Arabie Saoudite a su mettre en place une politique liant diplomatie, aides financières et politisation de l’islam.  Toutefois, le Royaume ne semble toujours pas envisager l’Afrique comme une zone de projection de son économie tandis que les initiatives économiques y restent encore très timides.